Le parquet apporte une touche de chaleur et de noblesse dans une maison. Par le type de bois que vous choisissez mais surtout par le type de pose de votre parquet, vous trouverez un gain de confort et de convivialité. Mais, avant de commencer, il est important d’éviter certaines erreurs que nous vous présentons dans cet article afin de réussir la pose de votre parquet.

Faites attention au sens de pose du plancher ou à la position des planches

Pour éviter de perdre du temps et de commettre des erreurs lors de la pose de votre revêtement, nous vous recommandons de porter une attention particulière à la façon dont les lames sont disposées. Pour ce faire, disposez les lames entre elles et créez des motifs, tout en respectant le sens de la pose.
Lors de la pose du sol, celui-ci est généralement installé dans le sens de la principale source de lumière et de l’entrée principale de la pièce. Il faut donc éviter que les lames soient parallèles à la fenêtre principale de la pièce. Elles doivent être perpendiculaires l’une à l’autre.

Soyez attentif à la préparation du sol

L’une des étapes les plus importantes à ne pas négliger est la préparation du sol. Une finition parfaite exige que le sol soit bien plat, sec, propre, rigide et adhérent. Sans cette mesure, l’humidité détériorera très rapidement le sol et les irrégularités provoqueront le gauchissement des planches. Pour éviter cela, il convient d’égaliser la surface de pose et de poncer les bosses et les crêtes sous le plancher. Toutefois, une couche d’isolation peut améliorer les irrégularités du sol.

Évitez de poser directement le parquet sur le béton

Le parquet ne doit jamais être posé sur une chape de béton. Car l’isolation ne serait pas bonne. L’humidité s’accumulerait facilement. C’est pourquoi nous vous conseillons d’avoir des couches de séparation comme l’OSB ou le contreplaqué entre le parquet et le sol. Ces sous-couches protègent le sol de l’humidité, mais assurent également une bonne isolation thermique et acoustique

Ignorez l’écart avec les plinthes

Le bois est un matériau qui gonfle avec les variations de température. Il est donc conseillé de laisser un espace suffisant sur le côté des murs pour la dilatation. Pour ce faire, placez une entretoise de 8 mm contre le mur le plus éloigné.

Ne négligez pas la quantité

Afin d’éviter les mauvaises surprises lors de la pose du sol, nous vous conseillons de compter 5 à 10% de bandes supplémentaires sur la surface à couvrir. En procédant ainsi, vous serez sûr de ne pas vous tromper et d’anticiper les éventuels problèmes de pose ou les petites pertes.

Choisissez la bonne pièce

Comme le parquet en bois massif, le parquet flottant est plus fragile. Une attention particulière doit lui être accordée si vous voulez le garder en parfait état pendant des années. Pour ce faire, il est important de choisir la bonne pièce.
Il est préférable d’éviter les pièces où il y a beaucoup de passage. Il est conseillé de ne pas marcher avec des chaussures sur le plancher flottant, afin de ne pas endommager les planches.
Toute projection d’eau ou de nourriture peut également endommager le plancher flottant. Par conséquent, vous devez éviter de l’utiliser dans une cuisine. Si vous aimez l’aspect du parquet dans cette pièce de la maison, préférez la pose d’un lino ou d’un sol PVC imitation bois. Cela rendra le sol beaucoup plus facile à nettoyer.
Tout comme la salle de bains. En effet, un tel sol n’est pas toujours adapté à l’humidité de la pièce, même s’il est protégé par un vernis.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter pour vous accompagner dans la pose de votre parquet !
Nous vous assurons une pose de parquetparfaite répondant entièrement à vos besoins.